US Open: le 2e tour interrompu, Mickelson toujours leader

par Golfouest

Phil Mickelson of the U.S. tees off on the 16th hole during the second round of the 2013 U.S. Open golf championship at the Merion Golf Club in ArdmorePhoto (Reuters) – Phil Mickelson – Les Américains Phil Mickelson et Billy Horschel occupent provisoirement la tête de l’US Open, deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison, alors que 68 joueurs n’ont pas pu terminer le 2e tour en raison de la tombée de la nuit, vendredi près de Philadelphie.  Le programme a pris du retard depuis que la première journée, jeudi, a été fortement perturbée par la pluie. Le 1er tour n’a pu se terminer que vendredi sur le délicat parcours du Merion Golf Club (Pennsylvanie).  Parmi les concurrents ayant effectué 36 trous, Mickelson, déjà leader après le 1er tour, et Horschel, dont c’est seulement le deuxième tournoi du Grand Chelem, affichent un total de 139 (-1). Fait exceptionnel, ces deux joueurs étaient les deux seuls sous le par (140) après 36 trous.  A deux jours de ses 43 ans, Mickelson peut espérer conjurer dimanche sa malédiction à l’US Open, où il a terminé cinq fois deuxième.  Les Anglais Luke Donald et Justin Rose ainsi que l’Américain Steve Stricker (140) étaient à un coup derrière Mickelson et Horschel après deux tours.  Le Belge Nicolas Colsaerts a confirmé son bon départ (69 au 1er tour) par une carte de 72 (+2) qui le met à seulement deux coups des leaders provisoires, au même niveau que l’Australien John Senden.  Malgré leur score du 2e tour (73, +3), après une carte déjà semblable au 1er tour (70, par), Tiger Woods et Rory McIlroy avaient des raisons de se réjouir car les deux meilleurs mondiaux ne sont qu’à quatre coups des leaders.  « C’était une assez bonne journée, j’aurais pu faire un ou deux coups de moins mais dans l’ensemble, j’ai bien joué », a déclaré Woods, qui convoite près de Philadelphie le 15e majeur de sa carrière, son premier depuis juin 2008.  L’Américain de 37 ans a expliqué que le problème au poignet gauche qui avait semblé le contrarier jeudi lors du 1er tour datait de sa victoire au Championnat des joueurs il y a un mois mais il n’a pas voulu élaborer.  « Je suis très content, a dit McIlroy, qui a remporté l’US Open en 2011 mais est à la peine cette saison en termes de résultats (aucune victoire, plusieurs cuts manqués). Je suis dans une bonne position avant les deux derniers tours. »  Compagnon de partie de Woods et McIlroy, l’Australien Adam Scott avait moins de raisons de sourire: son score de 75 au 2e tour met le vainqueur du Masters d’Augusta à sept coups au-dessus du par après 36 trous.  Le parcours du Merion Golf Club, l’un des plus courts pour un US Open depuis longtemps avec seulement 6996 yards, s’avère être une bête plus difficile à dompter que prévu et en a surpris plus d’un depuis deux jours.  Il suffit de demander à des anciens vainqueurs de Grand Chelem comme les Américains Jim Furyk et Zach Johnson et le Nord-Irlandais Graeme McDowell. A eux trois, après deux tours dans la même partie, ils sont à +23…  « C’est un magnifique parcours à l’ancienne, a déclaré Furyk, plutôt bon joueur. C’est la preuve qu’un parcours n’a pas besoin de faire 7.800 yards pour être bon et que le Merion Golf Club résiste bien à l’usure du temps. »

Laissez un commentaire

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.